Vitrail en construction

Dans l'herbe écrasée qui fait comme un berceau, un chat sauvage dort. Son sommeil est une lampe que les anges ont oublié d'éteindre, dont les rayons vont sans bruit à l'infini. Je le regarde avec autant d'attention qu'une peinture. J'appuie mes yeux sur la montagne noire de son ventre, je surveille les allées et venues de sa respiration. J'y accorde la mienne. La signature est illisible, mais c'est incontestable : je suis devant un chef-d'oeuvre. La vie, parfaite de n'être plus rêvée. Le sommeil de ce chat est un lac de confiance. Sa bénédiction sauvage inonde le monde.
- Christian Bobin, le monde des religions.

Dans l'herbe écrasée qui fait comme un berceau, un chat sauvage dort. Son sommeil est une lampe que les anges ont oublié d'éteindre, dont les rayons vont sans bruit à l'infini. Je le regarde avec autant d'attention qu'une peinture. J'appuie mes yeux sur la montagne noire de son ventre, je surveille les allées et venues de sa respiration. J'y accorde la mienne. La signature est illisible, mais c'est incontestable : je suis devant un chef-d'oeuvre. La vie, parfaite de n'être plus rêvée. Le sommeil de ce chat est un lac de confiance. Sa bénédiction sauvage inonde le monde.
- Christian Bobin, le monde des religions.

Respiration... Portfolio